Print

Terminologie

POURQUOI “SANS-PAPIERS” ET JAMAIS “ILLEGAL”

"Depuis que le mot 'illégal' est devenu un stigma dans mon quotidien avec les gens, j’ai commencé à me demander si j’étais vraiment illégal. Bien sûr, je ne le suis pas et ne le serai jamais. Je suis sans-papier"

Travailleur sans-papiers originaire des Philippines et vivant aux Pays-Bas

PICUM encourage l’adoption d’une terminologie approprié et humaine et exclut l’usage du terme "migrant illégal". "Migrant sans-papiers" et/ou "migrants irréguliers" sont des termes internationalement reconnus ayant des équivalents dans toutes les langues.

La Brochure de Terminologie de PICUM fournit des raisons de ne pas utiliser l’expression "migrant illégal", un lexique avec les traductions de "migrant sans-papier" et "migrants irréguliers" dans toutes les langues de l’UE, et un aperçu des institutions clés s’étant déjà engagées à utiliser une terminologie approprié relative aux migrants sans-papiers. Publiée en juin 2014, la brochure constitue une ressource majeure soutenant notre réseau dans la promotion d’une terminologie approprié et humaine.

SOUTIENS A LA CAMPAGNE

"Il est remarquable que les pays qui se félicitent le plus de leur attachement aux principes d’égalité, des droits de l’homme et de la démocratie (comme les Etats-Unis et les pays d’Europe de l’ouest) sont précisément ceux qui, à la fin du vingtième siècle, ont inventé un nouveau statut ('illégal') afin de priver certains de leurs résidents de l’accès à l’égalité, aux droits de l’homme et à la démocratie. Je suis honoré de prêter mon nom à la campagne menée par PICUM pour mettre fin à l’usage du terme 'illégal' et de contester le concept même d’illégalité comme statut."

Aviva Chomsky, Professeure d’histoire et Coordinatrice du Département d’Etudes Latino-Américaine à l’Université d’Etat de Salem, USA1.
Pour lire toute la déclaration d’Aviva Chomsky, cliquer
ici.

Beaucoup d’institutions et de personnes se sont déjà engagées à exclure le terme "migrant illégal" de leur vocabulaire, notamment des décideurs politiques, des défenseurs des droits de l’homme et des medias. Vous pouvez suivre leur exemple et vous engager dans la campagne de promotion d’une terminologie reconnue comme étant approprié.

Photo: La directrice de PICUM Director, Michele LeVoy, donne une brochure de terminologie au Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon, durant le Forum Global sur la Migration et le Développement (GFMD) à Stockholm, Suède, mai 2014.

"Il est essentiel que nous restions vigilants face aux préjudices déjà présent dans le langage utilisé pour décrire les minorités ethniques. Etiqueter les êtres humains qui traversent les frontières extérieures de l’UE comme 'illégaux' est certainement un exemple de tels préjugés et c’est pourquoi FRA supporte complètement la campagne de PICUM"
Morten Kjaerum Directeur, Agence de l’UE pour les Droits Fondamentaux (FRA)
Pour lire la déclaration complète de l’Agence de l’UE pour les Droits Fondamentaux, cliquer ici.

QUE POUVEZ-VOUS FAIRE?

  • Engagez-vous à utiliser une terminologie juste quand vous vous référez aux migrants sans-papiers.
  • Partagez la brochure de terminologie avec vos contacts et informez vos amis ou vos collègues de l’importance d’utiliser le terme "sans-papier" plutôt qu’ "illégal", ou l’équivalent dans votre langue. Si les medias, décideurs politiques, etc. utilisent un langage discriminatoire à propos des migrants sans-papiers, envoyez une réponse sous la forme d’une lettre ou à travers les réseaux sociaux et partagez la source avec PICUM.
  • Suivez et participez au débat sur les réseaux sociaux (Twitter: #WordsMatter).
  • Envoyez-nous une citation ou une déclaration écrite en nous disant pourquoi vous pensez qu’une terminologie exacte est importante, il peut aussi s’agir d’une histoire personnelle ou basée sur l’expérience d’une personne sans-papier que vous connaissez.
  • Envoyez-nous une photo avec votre message sur la terminologie dans votre langue. Envoyez-nous une vidéo montrant pourquoi il est important d’utiliser un langage juste.
  • Si vous êtes un migrant sans-papier ou un militant pour les migrants sans-papiers, envoyez-nous vos expériences personnelles de comment la terminologie et le discours discriminants ont  impacté votre vie quotidienne.

 

AUTRES INITIATIVES ET RESSOURCES

 

Pour des informations complémentairesou pour envoyer vos déclarations, photos et vidéos, vous pouvez contacter:

Elisabeth Schmidt-Hieber, Agent de Communication à PICUM: elisabeth@picum.org


1 Aviva Chomsky est aussi l’auteur du livre “Comment l’immigration est devenue illégale” (“How Immigration Became Illegal”), Beacon Press, 2014.

 

Web, design and development by Typi Design