Print

Soins de santé au NowHereLand

Keywords: Health Care

Améliorer les services pour les immigrés en situation irrégulière de l'UE

Le projet « NowHereLand » est cofinancé par le programme de la Commission Européenne pour l'action communautaire dans le domaine de la santé publique (2003 – 2008), la DG Sanco de la Commission européenne et la fondation Barrow Cadbury. Il vise à améliorer le niveau des soins de santé des citoyens de l’Europe en considérant l’accessibilité,  la qualité et le bien-fondé des soins de santé et des services sociaux pour les immigrés comme des facteurs déterminants pour le système des soins de santé dans son ensemble. Il mettra l’accent sur les soins médicaux aux sans-papiers en tant que groupe particulièrement vulnérable, représentant un risque croissant en matière de santé publique et posant problème aux prestataires des soins de santé et aux décideurs en matière de santé.

Ce projet court sur une période allant de Janvier 2008 à Décembre 2010 et permettra d'améliorer les connaissances en matière de soins de santé aux sans-papiers en rassemblant les pratiques existantes en matière de politique et de prestations de santé dans l'UE. Il identifiera les bonnes pratiques interchangeables permettant d’optimaliser la qualité des soins et de diminuer la pression du travail des prestataires. Les perspectives en matière de politique de sante, des prestataires et des clients feront parties du processus d’évaluation des besoins, des stratégies et des difficultés.

Cliquez ici
pour accéder au projet

Les objectifs du projet:

Les sans-papiers sont vulnérables en raison des situations problématiques en matière de santé dans les pays d'accueil, des risques sanitaires engendrés par l’immigration clandestine, de l'exploitation dans les pays d'accueil et de l'accès difficile aux soins de santé. Ils reçoivent généralement trop tard les soins de santé, pas de manière appropriée et souvent pas de bonne qualité. Ils n’ont recours aux soins de sante qu’en cas d'urgence du fait de la peur des menaces administratives qui pèsent sur leur statut de clandestin.  Le suivi des soins est difficile en raison du manque d'identité. La langue et la culture posent problèmes. Tout cela rend les prestations moins efficaces et plus coûteuses encore.

L’université Danube Krems, est coordinatrice du projet.

PICUM est l’un des six partenaires qui sont: AUSL di Reggio EmiliaMIM Malmö UniversityUniversity of Brighton and CIES - ISCTE Portugal.

Contacts

Ms. Kadri Soova
PICUM Project Officer
PICUM - Platform for International Cooperation on Undocumented Migrants
Gaucheretstraat 164
1030 Brussels
Belgium

tel. +32/2/274.14.39
fax +32/2/274.14.48
kadri.soova@picum.org


Web, design and development by Typi Design